9 utilisations d’Evernote étonnantes auxquelles vous n’avez peut-être pas pensé

9 utilisations d’Evernote étonnantes auxquelles vous n’avez peut-être pas pensé

Voilà quelques temps que j’ai décidé de travailler ma mémoire. Et étonnamment, j’ai décidé de commencer à la faire moins travailler. Je suis passionné par Evernote et par ses possibilités et je suis convaincu que pour améliorer ma mémoire, cela doit passer par améliorer la façon dont je m’en sers, en choisissant de déporter sur l’informatique les choses qui n’ont pas une grande importance. Je suis également fasciné par les usages que je peux être amené à découvrir des autres utilisateurs d’Evernote. Voici 12 usages d’Evernote auxquelles vous n’avez peut-être pas encore pensé.

Pour ceux qui veulent découvrir Evernote, je vous invite à commencer par mon guide de démarrage d’Evernote.

1. Garder une trace de vos analyses médicales. J’ai eu des vrais soucis de santé par le passé et si j’avais connu Evernote, ça m’aurait sans doute facilité la vie. Vous pouvez conserver les coordonnées de votre (vos) médecin(s), vos prescriptions de médicaments, chirurgies. Cela se révèlera bien pratique lorsque vous irez voir un nouveau docteur !

2. Vous abonner à des newsletters. Si jamais vous n’utilisez pas, comme moi, unroll.me ou le français closetoshop, qui peuvent rassembler vos newsletters en une seule, vous pouvez donner votre adresse email Evernote secrète lors de vos inscriptions à des newsletters. Vous recevrez alors ces dernières dans vos carnets de note et elles ne viendront plus polluer vos emails et massacrer votre productivité. Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur l’adresse email secrète d’Evernote, rendez-vous sur mon article sur les usages avancés d’Evernote.

3. Prendre en photo vos cartouches d’encre. Franchement, qui se rappelle du modèle des cartouches d’encre de son imprimante ?

4. Sauvegarder des mails très importants. Certains mails nécessitent d’être mis de côté parce qu’ils sont particulièrement importants, ou parce qu’ils concernent un projet que vous travaillez. Il suffit de le faire suivre à l’adresse email Evernote secrète avec les tags appropriés. Je conserve notamment énormément de mails concernant des sujets importants de proches avec leur prénom comme étiquette.

5. Rassembler les questions des auditeurs ou des lecteurs du blog. Lorsque j’ai une question sur Twitter, d’un proche ou d’un auditeur d’un des podcasts que j’anime, je crée une note Evernote en reprenant la question et avec l’étiquette « question ». Je peux prendre le temps par la suite de faire un article de blog à ce sujet, ou de relayer le point dans un podcast.

6. Garder une liste à jour de choses à emporter. Nous sommes tous pareils : nous refaisons toujours la sempiternelle même liste de choses à emporter lorsque l’on part en week-end ou lorsque l’on part en vacances. Pourtant, on y met souvent les mêmes éléments, à peu de choses près. Simplifiez-vous la vie en les listant dans une note Evernote ces éléments. Vous verrez, si vous oubliez quelque chose lors d’une sortie, vous ne l’oublierez plus par la suite car vous l’aurez ajouté entretemps.

7. Prendre en photo les oeuvres artistiques de vos enfants. Lorsque mon fils a fait un dessin, je le prends en photo dès la sortie de la crèche. J’ai un carnet à son nom où je mets toutes les informations le concernant. Vous pouvez toujours mettre les originaux dans un cartons pour qu’il les récupère lorsqu’il sera plus grand. Mais ce sera tout de même plus pratique d’avoir tout cela au format numérique avec les dates exactes.

8. Conserver votre meilleure coupe de cheveux. Bon, ok, dans mon cas, c’est pas forcément fascinant car j’ai une coupe courte et plutôt simple. Quoi que… Parfois, ça peut me plaire un peu plus que d’autres fois. Mais mesdemoiselles, voici le moyen ultime de retrouver votre coupe favorite pour montrer au coiffeur ce que vous aimez… ou ce que vous n’aimez pas. A moins évidemment que vous préfériez le changement !

9. Rassembler les éléments pour une réunion, une convention, ou un événement. Rassemblez tous ces éléments dans Evernote avec une étiquette particulière. S’il s’agit d’un événement partagé, créez plutôt un carnet partagé avec les autres participants. D’ailleurs, vous pouvez rassembler les carnets de tous vos événements dans des piles de carnets.

Ces usages vous inspirent-ils ? Y a-t-il d’autres usages que vous faites d’Evernote et que vous pourriez recommander ?

écrit par
guillaume
Ça vous inspire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 réactions
  • Merci pour l’article Guillaume, il y en a 1 ou 2 auxquels je n’avais pas pensé !

    Je viens ajouter ma pierre à l’édifice à savoir me servir d’Evernote comme cave à vin.

    Elle n’est pas gigantesque (une 30aine de bouteilles) ni exceptionnelle (5-15€ la bouteille) donc pas besoin encore d’avoir de placement précis et donc d’achat d’un frigo spécial. Du coup j’ai mon carnet « cave à vins » et je crée une note pour chaque nouveau vin. Dedans je mets
    – les photos face avant/arrière
    – infos sur le vin (prix achetée, qui me l’a offerte, les infos du viticulteur, le lien web pour l’acheter en ligne,…)
    – les dégustations effectuées en précisant le plat, les personnes avec qui je l’ai bu,…)
    – le stock
    – le titre je précise sous la nomenclature : cépage/région (Pinot noir, côte du Rhône,…), nom du domaine, année
    – …

    En plus de ça j’ajoute des étiquettes :
    – pour spécifier le genre (rouge, blanc,…)
    – si le vin est en stock (sinon je la supprime)
    – l’année du vin
    – si c’est un cadeau sinon le magasin où je l’ai achetée,….
    – pour la gestion de cave je pourrais même ajouter rangée 1, rangée 2,… mais pas encore eu besoin

    Comme çà en combinant les étiquettes je sais ce que j’ai en stock dans mes vins blancs de 2013 par exemple (faudra pas tarder à les boire ;-))

    Comme tu le dis, si on se creuse les méninges, Evernote peut vraiment servir à plein de choses pour nous faciliter la vie sans forcément se payer des logiciels et services web tout en gardant en plus une certaine souplesse de fonctionnement (on ne doit pas entrer de données spécifiques à des cases dans le cas d’une cave à vin par exemple) et en étant disponible sur tous nos terminaux. Je suis super fan depuis un paquet d’années et ce serait difficile de faire sans. Je me demande d’ailleurs comment je faisais avant :-)

  • Coucou :-)
    Yeah c’est la première fois que je viens écrire ici:-) (faut dire je suis ultra à la bourre dans mes abonnements :-)

    Oui moi aussi je suis une vraie addict d’Evernote, en gros c’est un peu mon second cerveau, une sorte de béquille:-)
    Je l’utilise pour :

    – le medical (et j’en ai besoin;))
    – pour la partie blog (avec les articles et tout le blabla)
    – les quotes (avec la sources ou la screenshot du livre)
    – des recettes (testées ou non) mais j’utilises beaucoup pepperplane pour ça.
    – de pocket pour certains article que je veux avoir sur la mains
    – de penses bêtes
    – ds listes dans tout genres

    Et je crois que c’est déjà pas mal, d’ailleurs un tris s’impose :)

Archives