Podcasteurs, faut-il mettre les numéros des épisodes dans les titres ?

C’est une discussion de puriste qui peut se lancer avec ce type de question. Apple avait récemment communiqué aux podcasteurs en les incitant à ne pas faire figurer les numéros dans les titres des épisodes de leurs émissions.

L’avantage fréquemment évoqué est d’offrir spontanément un meilleur suivi des diffusions, pour permettre aux auditeurs de s’assurer d’être à jour dans l’écoute de leurs émissions favorites. Pour ma part, je ne comprends pas trop ce besoin, dans la mesure où pratiquement toutes les apps présentent un indicateur affichant comme « lu » ou « non lu » un épisode. Dans tous les cas, positionner un numéro d’épisode au début du titre d’une émission a tout de même quelques inconvénients :

  • un podcast ayant un grand historique affichera des numéros élevés, ce qui pourra rebuter de nouveaux poditeurs à s’abonner. Inversement, ce numéro permet également de montrer le sérieux du poditeur sur la régularité. On sait que c’est un facteur très important !
  • Le numéro prend quelques précieux caractères dans les interfaces mobiles pour afficher le précieux et accrocheur titre de l’épisode.
  • Ça ne facilite pas la lecture du thème mis en avant dans le titre…
  • Enfin, et c’est probablement l’explication la meilleure : les (bonnes ?) apps de gestion podcasts intègrent un champ « numéro de l’épisode dédié ».

Les avis divergent donc à ce sujet. Pour ma part, j’ai forgé mon avis de la manière suivante :

  • Si votre podcast contient des épisodes auxquels on peut régulièrement faire référence, et que sa diffusion est fréquente, il peut être utile de garder de manière très explicite le numéro de l’épisode dans le titre (« J’ai parlé de tel sujet dans l’épisode numéro untel »)
  • Si ces références peuvent être faites en lien avec la date de l’épisode, il semble inutile de faire figurer le numéro dans le titre de l’épisode. C’est ce que nous avons choisi de faire pour Relife, par exemple.
  • Si votre podcast n’a de valeur que dans une courte durée (c’est le cas des émissions d’actualité « chaude » comme Tech Café), inutile non plus de faire figurer le numéro dans le titre de l’épisode.

Une réflexion de fond me fait penser que, de manière générale, dans le doute, mieux vaut s’abstenir de mettre le numéro dans le titre de l’épisode. Après tout, concernant la musique, les disques et les titres qui y figurent, le numéro est réservé dans un champ à part. C’est un usage qui ne fait pas débat. Autant reprendre ce qui fonctionne pour les podcasts, non ? D’autant que ces derniers peuvent également être organisés en saisons, comme une série TV.

J’ai parlé de ce sujet dans l’épisode de mon podcast personnel, La voix de Guillaume, que j’ai diffusé aujourd’hui.

Je pense que cela suffira à clore (pour moi) ce débat qui reste, comme je le disais en intro, une discussion de niche sur un problème qui n’en est de toute façon, au fond, pas vraiment un…

Podcasteurs : un script pour faciliter l’accès à votre podcast

Comment créer un script qui redirige automatiquement vers le bon endroit en fonction de l’appareil pour écouter un podcast ?

C’est un constat fréquemment constaté : écouter un podcast n’est pas chose aisée pour quelqu’un qui découvre ce formidable format. Par exemple, inciter quelqu’un à écouter mon podcast d’actualités tech hebdomadaire, Tech Café, nécessite par exemple de lui expliquer qu’il faut passer par une app de téléchargement de podcasts… Il est déjà perdu, et je le comprends.

Il est bien entendu possible d’en faciliter la découverte (via des vidéos qui peuvent relayer les contenus audio), mais je souhaite m’intéresser ici la manière d’accéder techniquement au podcast. Et en fonction de l’appareil utilisé (Android, iPhone, ordinateur), le lien n’est pas toujours le même. Pour cela, il existe des services tels que playpodca.st qui redirigent automatiquement l’internaute sur le bon endroit en fonction de son appareil. Mais dans une démarche visant à limiter au maximum les coûts récurrents, j’ai voulu éviter de dépenser les 10$ annuels nécessaires à ce type de service.

J’ai donc pensé à héberger moi-même mon script de redirection. Ainsi, si vous cliquez sur relifepodcast.com/go ou sur techcafe.fr/go, vous serez redirigé au bon endroit en fonction de votre appareil (l’app Podcasts sur iOS, Google Podcasts sur Android, ou un site web sur ordinateur…). Si vous souhaitez mettre en place la même chose de votre côté, voici quelques indications :

Prérequis : disposer d’un endroit où héberger un script php. Il vous faudra peut-être souscrire à un hébergement si vous n’en avez pas déjà un pour votre podcast. Dans un premier temps, un hébergement de type Simple Hosting chez Gandi sera largement suffisant (le premier mois de test est gratuit) et vous pouvez vous tourner vers toute autre offre similaire qui vous permet de mettre en place du php…

Mettez le script php ci-dessous sur votre serveur à l’emplacement de votre choix. Si vous souhaitez, comme moi, faire en sorte qu’il se déclenche lorsque vous accompagnez l’adresse de votre site (d’un « /go » ou « /play » par exemple), déposez-le dans un sous-répertoire du même nom en veillant à l’appeler index.php.

<html>
<head>
<SCRIPT language=javascript>
  function redirection() {
    setTimeout(function(){
      var userAgent = navigator.userAgent.toLowerCase();
      var n = userAgent.search(/iphone|ipad|ipod/i);
      if(n > 0)
        window.location = 'adresse_web_de_votre_podcast_sur_iTunes';
      else{
        n = userAgent.search(/android/i);
        if(n > 0)
          window.location = 'adresse_web_de_votre_podcast_sur_Google_Podcast';
        else
          window.location = 'adresse_du_site_internet_de_votre_podcast';}
    },100)
  }
</SCRIPT></head>
<body onload="redirection();">
</body>
</html>

Veillez bien évidemment à remplacer :

  • adresse_web_de_votre_podcast_sur_iTunes
  • adresse_web_de_votre_podcast_sur_Google_Podcast
  • adresse_du_site_internet_de_votre_podcast

par les bonnes adresses !

Et le tour est joué !

Comment écouter des podcasts sur iPhone ?

Je vous parlais il y a quelques jours d’Audrey Couleau et de son livre sur les copies d’écran sur Mac. La même Audrey a diffusé une très chouette vidéo, très pédagogique, sur l’écoute des podcasts sur iOS, pour iPhone et iPad. Évidemment, ce sera peut-être un peu moins pratique pour les utilisateurs Android, mais ne nous leurrons pas, le fonctionnement de toutes les apps de podcasts sont grosso-modo les mêmes.

Et je ne relaie pas cette vidéo uniquement parce qu’elle fait apparaître Tech Café et Relife ;-)

Pour ceux qui sont sur Android, vous pouvez jeter un coup d’œil aux applications Google Podcasts (pour sa simplicité), Podcast Addict ou Pocket Casts (pour des usages plus avancés).

Avez-vous des podcasts à recommander ?

Multipotentiel et slasheur avec Kmeo

Il y a quelques temps, j’ai découvert Kmeo en même temps que la notion de multipotentialité. Gontran m’avait partagé un article qui répondait à une de mes interrogations (récurrentes) : dois-je m’angoisser de ne pas retenir ce que je lis ou ce que je vois ?

J’ai aussi découvert le terme de slasheur, qui correspond peu ou proue à la même chose, mais plus axé sur le fait de cumuler plusieurs activités professionnelles.

L’équipe de Kmeo anime un podcast sur la multipotentialité et qui se base sur des interviews. Ils ont souhaité me convier pour un épisode. J’avoue que je n’étais pas aussi à l’aise que je l’aurais pensé, probablement bousculé par le fait de me livrer un peu plus que d’habitude…

Si vous voulez écouter l’émission, je vous invite à vous rendre sur la page de l’émission, sur kmeo.fr. Vous pouvez également rejoindre le groupe Facebook de Kmeo pour échanger sur la multipotentialité.

Comment suivre gratuitement les évaluations d’un podcast ?

Lorsque l’on est podcasteur, il est utile et précieux de suivre les avis qui sont déposés par les auditeurs. Ceux-ci le font majoritairement sur les services de podcasts et en particulier sur Apple Podcasts/iTunes. Ces évaluations sont un vecteur de visibilité et un moyen pratique de prendre le « pouls » de votre audience. Pour cela, je vous fais part de deux possibilités dans cet article.

Solution 1 : mypodcastreviews.com

Vous pouvez utiliser le service en ligne mypodcastreviews.com : celui-ci vous avertit par mail de la publication d’un nouvel avis… Attention, ce service est gratuit mais limité à un podcast (à l’international). Au-delà, il est payant… et cher. Je vous laisse découvrir les tarifs ci-dessous.

Tarifs mypodcastreviews
Les tarifs (prohibitifs ?) de mypodcastreviews.com

Si le service a le mérite de bien fonctionner, je suis totalement halluciné par les prix demandés et par la méthode (les prix ne sont affichés qu’à un utilisateur connecté et souhaitant rajouter un podcast). Ça donne un peu le sentiment d’être… piégé. J’ai tenté durant quelques temps de me créer 2 comptes différents (1 par podcast) mais l’équipe veille au grain et m’a demandé un jour de choisir quel podcast allait être conservé. L’autre allait périr dans les limbes…

Je n’aime pas ce mouvement agressif de certains services qui jonglent sur la niche d’outils pour les podcasteurs, pour mettre en place des tarifications clairement abusives…

Solution 2 : le plugin WordPress « iTunes Podcast Reviews Manager »

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un plugin WordPress qui récupère l’ensemble des avis publiés par des utilisateurs Apple au sujet de votre podcast, là aussi, à l’international.

Le plugin va scanner les nouveaux avis toutes les 4 heures (il est possible de rafraîchir manuellement la requête avec un bouton) et afficher les avis dans l’interface d’administration WordPress.

Au lancement, il suffit d’indiquer l’adresse de votre podcast tel qu’il est référencé dans iTunes et il se mettra progressivement à jour. Il manque évidemment l’info automatique poussée par mail que l’on a avec un service comme mypodcastreviews.com, mais ça reste largement suffisant pour des usages courants de podcasteurs.

Vous l’aurez compris, il faut en revanche disposer d’un site WordPress. Vous n’êtes en revanche pas obligé d’utiliser ce site pour « gérer le flux » de votre podcast, comme j’ai pu l’expliquer précédemment.

Et vous ?

Voici les deux solutions que j’ai pu identifier à ce jour. Si vous avez d’autres solutions, je suis évidemment preneur de vos suggestions dans les commentaires.

Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite évidemment à déposer un avis sur mes podcasts : Tech Café et Relife.

Mac : Tout savoir sur la capture d’écran

Info transparence : pour la rédaction de cet article, Audrey Couleau m’a offert une édition électronique de son livre. Je n’avais aucun engagement de communication en contrepartie.

La capture d’écran, c’est symptomatique des utilisations de l’informatique : c’est simple comme appuyer sur une touche et pourtant, il y a énormément de façons de le faire plus intelligemment et d’en tirer un peu plus parti.

C’est en tout cas le thème qu’a retenu Audrey avec son livre numérique intitulé « À propos de capture d’écran« . Audrey fait des formations Apple,  mais tient aussi une chaîne YouTube de didacticiels dans l’univers Apple, et officie aux côtés de mon ami Mathieu dans le podcast Apple Différemment.

Le livre est très bien fini, très sérieux, et vraiment très pédagogique. J’y ai appris pas mal de choses, notamment sur les fonctionnements avec les raccourcis et les possibilités pour ne prendre facilement qu’une partie de l’interface. On y découvre aussi les différentes possibilités de mise en page, de compression d’images, de recherche, d’automatisations… C’est une mine d’or de productivité.

Le format du livre est vraiment top parce qu’il est facile à la lire, et il donne envie de s’intéresser à un sujet que l’on ne prend pas trop le temps d’approfondir. Quand on a besoin de faire une copie d’écran, habituellement, on appuie sur la touche ou le raccourci qu’on connaît, on capture l’image en mode bourrin et on recadre si besoin… Le guide se consulte rapidement mais fourmille de petites astuces qui changent l’utilisation de votre Mac dans le temps. À dire vrai, c’est presque une forme de plaidoyer pour mettre en avant la puissance d’un ordinateur face à la promotion que l’on fait, ou que l’on entend, régulièrement, pour les usages sur tablettes.

Le livre électronique « À propos de capture d’écran » est à 4 € sur iBooks et sans DRM.

Pour en savoir plus sur Audrey :

5 trucs que je n’aime pas dans OneNote

On me demande régulièrement ce que je n’aime pas dans le logiciel de prise de notes OneNote. Je me force à l’utiliser depuis quelques semaines et voilà ce que je lui reproche principalement. Attention, il s’agit de frustrations qui me concernent dans mes usages et dans ma configuration. Si vous ne partagez pas ces problèmes, j’en suis ravi !

  1. Les onglets sont un passage obligé. C’est un message récurrent que je donne mais l’obligation de fonctionner avec des onglets est très frustrante. J’aimerais pour ma part me contenter d’utiliser uniquement les carnets. Ou alors, à la limite, pouvoir partager uniquement un onglet. Aujourd’hui, on partage soit un carnet entier, soit une page. Mais pas les deux.
  2. C’est pensé PC. Pour une app Microsoft, on aimerait qu’elle adopte la philosophie de « toutes les fonctionnalités sur tous les appareils ». Mais certaines fonctions ne sont disponibles que sur la version PC de l’app, comme par exemple la recherche par indicateurs. C’est le cas aussi de l’édition collaborative en temps réel.
  3. La synchronisation est pénible et lente. Il faut déjà ouvrir les carnets individuellement les uns des autres (pourquoi ne pas tous les ouvrir par défaut ?). De même, lorsque vous relancez OneNote sur un nouvel appareil pour la première fois, vous devez rouvrir chaque carnet un par un..
  4. Les fonctions de création de notes par mail ne sont pas fiables. J’ai rencontré pas mal de soucis sur cette fonction, clé dans mes usages. En effet, nombre de mails que j’ai envoyés à l’adresse OneNote n’ont jamais engendré la création de la note comme prevu.
  5. L’interface est surchargée. Pour ajouter du texte, il faut obligatoirement en passer par des sortes de zones de texte librement placées où l’on veut dans la note. Ça a ses avantages car on peut exploiter cette fonctionnalité pour certains usages mais on aimerait aussi pouvoir s’en passer pour créer des notes moins formatées mais plus rapidement et plus… proprement.

Je reviendrai sur ce même blog tout bientôt sur les éléments que je trouve positifs pour OneNote.

Et vous ? Que pensez-vous de OneNote ?

Nouveau membre dans la famille Tech Café et nouvelle identité

Et voilà ! Après pas mal de temps de préparation, voici le petit dernier de la famille « Tech Café » : « Tech Café domotique » ! Avec Gaëtan et Antoine, dans ce nouveau rendez-vous, nous vous accompagnerons concrètement dans le fait de connecter votre maison et votre quotidien ! Vous pouvez dès à présent écouter le pilote sur techcafe.fr !

Nous avons voulu retrouver le ton léger que l’on aime adopter, mais aussi le fond, le plus pédagogique qui soit, sur ce sujet extrêmement vaste qu’est la maison connectée.

Et pour « fêter » cela, j’ai également revu l’identité de Tech Café, et de ses enfants… J’ai revu une toute nouvelle cover, après avoir fait de nombreux allers et retours et de nombreuses modifications, pour trouver enfin quelque chose qui me mettait à l’aise pour communiquer dans la durée. J’ai voulu trouver un ton « acide » qui dénote un peu de ce que l’on peut trouver habituellement comme thématique de couleur de podcast et rendre le plus reconnaissable et le plus lisible le podcast d’une part, mais également sa « rubrique » : l’émission hebdomadaire, la chronique des composants ou Tech Café domotique.

Vous pourrez vous abonner tout bientôt à Tech Café domotique sur votre catalogue de podcast. De plus, les épisodes du podcast seront également disponibles dans le flux générique de Tech Café, sans être soumis à prélèvement pour les patréotes.

Alors, que pensez-vous de ces nouveautés de la rentrée ?