5 trucs que je n’aime pas dans OneNote

On me demande régulièrement ce que je n’aime pas dans le logiciel de prise de notes OneNote. Je me force à l’utiliser depuis quelques semaines et voilà ce que je lui reproche principalement. Attention, il s’agit de frustrations qui me concernent dans mes usages et dans ma configuration. Si vous ne partagez pas ces problèmes, j’en suis ravi !

  1. Les onglets sont un passage obligé. C’est un message récurrent que je donne mais l’obligation de fonctionner avec des onglets est très frustrante. J’aimerais pour ma part me contenter d’utiliser uniquement les carnets. Ou alors, à la limite, pouvoir partager uniquement un onglet. Aujourd’hui, on partage soit un carnet entier, soit une page. Mais pas les deux.
  2. C’est pensé PC. Pour une app Microsoft, on aimerait qu’elle adopte la philosophie de « toutes les fonctionnalités sur tous les appareils ». Mais certaines fonctions ne sont disponibles que sur la version PC de l’app, comme par exemple la recherche par indicateurs. C’est le cas aussi de l’édition collaborative en temps réel.
  3. La synchronisation est pénible et lente. Il faut déjà ouvrir les carnets individuellement les uns des autres (pourquoi ne pas tous les ouvrir par défaut ?). De même, lorsque vous relancez OneNote sur un nouvel appareil pour la première fois, vous devez rouvrir chaque carnet un par un..
  4. Les fonctions de création de notes par mail ne sont pas fiables. J’ai rencontré pas mal de soucis sur cette fonction, clé dans mes usages. En effet, nombre de mails que j’ai envoyés à l’adresse OneNote n’ont jamais engendré la création de la note comme prevu.
  5. L’interface est surchargée. Pour ajouter du texte, il faut obligatoirement en passer par des sortes de zones de texte librement placées où l’on veut dans la note. Ça a ses avantages car on peut exploiter cette fonctionnalité pour certains usages mais on aimerait aussi pouvoir s’en passer pour créer des notes moins formatées mais plus rapidement et plus… proprement.

Je reviendrai sur ce même blog tout bientôt sur les éléments que je trouve positifs pour OneNote.

Et vous ? Que pensez-vous de OneNote ?

Nouveau membre dans la famille Tech Café et nouvelle identité

Et voilà ! Après pas mal de temps de préparation, voici le petit dernier de la famille « Tech Café » : « Tech Café domotique » ! Avec Gaëtan et Antoine, dans ce nouveau rendez-vous, nous vous accompagnerons concrètement dans le fait de connecter votre maison et votre quotidien ! Vous pouvez dès à présent écouter le pilote sur techcafe.fr !

Nous avons voulu retrouver le ton léger que l’on aime adopter, mais aussi le fond, le plus pédagogique qui soit, sur ce sujet extrêmement vaste qu’est la maison connectée.

Et pour « fêter » cela, j’ai également revu l’identité de Tech Café, et de ses enfants… J’ai revu une toute nouvelle cover, après avoir fait de nombreux allers et retours et de nombreuses modifications, pour trouver enfin quelque chose qui me mettait à l’aise pour communiquer dans la durée. J’ai voulu trouver un ton « acide » qui dénote un peu de ce que l’on peut trouver habituellement comme thématique de couleur de podcast et rendre le plus reconnaissable et le plus lisible le podcast d’une part, mais également sa « rubrique » : l’émission hebdomadaire, la chronique des composants ou Tech Café domotique.

Vous pourrez vous abonner tout bientôt à Tech Café domotique sur votre catalogue de podcast. De plus, les épisodes du podcast seront également disponibles dans le flux générique de Tech Café, sans être soumis à prélèvement pour les patréotes.

Alors, que pensez-vous de ces nouveautés de la rentrée ?

Un livre d’introduction à la pensée critique pour les enfants !

Les enfants peuvent faire la différence entre ce qui est juste et ce qui est faux. Et pourtant, parmi l’éventail incroyable de littérature enfantine, et notamment les livres pour les enfants de 5 ans et plus, il n’existe pas de livre qui aborde la pensée critique.

C’est la raison pour laquelle mon ami Jean-Michel Abrassart propose un financement participatif pour éditer un livre qu’il a écrit, et qu’il s’est entouré pour cela d’un illustrateur pour enfants, Marius.

Et évidemment, je ne peux que vous inciter vous aussi à les soutenir dans cette démarche. Pour cela, prenez connaissance de leur projet avec la vidéo ci-dessous et allez visiter la page dédiée sur Ulule pour envisager de contribuer.

Je compte sur vous ! 🙂