Comment utiliser un véhicule électrique sans chargeur à domicile ?

Comment utiliser un véhicule électrique sans chargeur à domicile ?

Mon expérience tendra à en témoigner : il est tout à fait possible d’utiliser un véhicule électrique, et plus particulièrement une Tesla Model 3, sans la charger quotidiennement à domicile. Evidemment, cela dépendra en bonne partie de vos besoins, de la distance que vous parcourez chaque jour, et du type de trajet. De même, la présence d’un Superchargeur à proximité de chez vous facilitera largement les choses.

Mais sachez que si vous travaillez jusqu’à 35 Km quotidiennement de votre domicile, vous pourrez utiliser votre Model 3 pour vous rendre au travail chaque jour et prévoir uniquement une charge hebdomadaire de quelques heures.

Dans cet article, je passe en revue quelques préalables qui pourraient bien montrer qu’au final, vous pourriez tout de même recharger votre véhicule à domicile, et dans un second temps, je vous explique comment vous en passer. Vous le verrez, c’est surtout une nouvelle philosophie à mettre en place…

Dans un premier temps, identifiez vos besoins avec « A better route planner »

Quand on s’intéresse pour la première fois aux véhicules électriques, on ne se rend pas toujours compte de la consommation que nous allons avoir, et donc des besoins de charge pour y subvenir.

Pour y arriver, je vous invite à tester vos trajets avec le site A better route planner. Cet outil, prévu initialement pour pallier aux limites de l’outil de calcul de trajet disponible dans les véhicules électriques, permet de mesurer votre consommation trajet par trajet. Vous pourrez indiquer votre domicile, votre lieu de travail habituel, et les trajets que vous faites chaque année (pensez aux weekends, aux vacances…).

A better route planner : un trajet de chez moi jusqu’en Normandie, en famille.

Le but est que vous puissiez simuler comment fonctionner pour vos trajets réguliers. Vous allez ainsi pouvoir identifier à quel rythme vous allez devoir recharger votre véhicule électrique. Voici quelques précisions :

  • L’outil A better route planner vous permet de spécifier quel est votre véhicule électrique et ainsi vous donner des estimations au plus près de vos usages. Evidemment, indiquez votre voiture précisément !
  • Jouez avez les options de vitesse, et les péages : vous allez vous rendre compte qu’en fonction des trajets, vous pourriez y gagner à ne pas prendre les voies les plus rapides pour optimiser la consommation.
  • Pensez aux conditions météo : un vent de face et la pluie peut pénaliser dans une mesure non négligeable la consommation.
  • Pensez à la règle des 80/20 : au quotidien, un véhicule électrique devrait avoir sa batterie qui reste entre les frontières de 80 et de 20%. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut jamais charger au-dessus de 80% (ça peut être pratique avant un long trajet de partir avec un peu plus d’énergie) ou qu’il ne faut jamais descendre en-dessous de 20% (ça arrive régulièrement). Mais gardez ces repères comme des fourchettes haut et bas qu’il ne faudrait pas dépasser trop souvent.

Et si vous pouviez installer une borne malgré tout ?

Dans ce cas, je pense notamment à ce stade au fait que vous vivez peut-être en résidence, en France. Il est possible que les membres de votre logement collectif ne soient pas favorables à l’installation d’une borne de recharge électrique. Or, un dispositif légal, appelé communément « droit à la prise » vous autorise, si vous avez une place dans un parking privatif (couvert ou ouvert) à installer une borne rattachée au compteur des parties communes.

Pour résumer, la copropriété dispose de 3 mois après avoir été informés par recommandé, pour s’opposer à l’installation d’une borne. Si vous souhaitez plus d’infos, vous trouverez de nombreuses ressources sur le sujet. Je ne suis pas le mieux placé pour décrire en détail les solutions mais sachez que ça mérite d’explorer le sujet.

Une borne en maison de ville ?

En maison de ville, le cas est plus complexe. Il est pour autant tout à fait possible de faire installer une borne en façade de votre maison, ou faire sortir le câble par le petit hublot de votre cave. Notez d’ailleurs que la borne n’est pas du tout indispensable et qu’une prise domestique peut aussi recharger votre véhicule (lentement : comptez 11 heures si vous voulez recharger totalement votre véhicule si vous videz quotidiennement la batterie). Reste que cela implique de laisser une câble installé entre votre cave et votre véhicule, en lui faisant traverser le trottoir.

Je connais des personnes qui le font régulièrement et honnêtement, j’envisage sérieusement de le faire pour charger mon véhicule de temps en temps chez moi. En stationnant le véhicule sur la place de parking qui jouxte ma maison.

La seule raison pour laquelle je ne l’ai pas encore fait, c’est que je crains la réaction de certains voisins qui pourraient se plaindre d’un câble tendu en travers de la route à la sauvage (notre relation n’est pas des plus idéales, je dois le confesser).

Une installation artisanale mais viable

J’ai quand même fait la demande à ma mairie pour installer occasionnellement un câble avec une protection pour protéger le passage des piétons. J’attends la réponse pour savoir si je peux avancer en ce sens et je vous tiendrai au courant si un jour j’ai un retour.

À propos des longs trajets

Paradoxalement, et contrairement à la critique qui est communément faite pour l’usage des véhicules électriques, sachez que les longs trajets ne représentent aucun problème, grâce aux bornes de charge rapide. Chez Tesla, vous bénéficiez du réseau de Superchargeurs. Il est très rare de trouver des emplacements en France qui ne sont pas accessibles en superchargeurs. La carte de Tesla vous permettra de les localiser pour vous donner un aperçu.

Le principe est simple : vous arrivez à un Superchargeur, vous branchez, et ça recharge rapidement votre véhicule. Voici un cas typique : passer de 10 à 70% de batterie sur une Model 3 de base (la SR+) avec un Superchargeur « type » vous prendra 18mn et vous coûtera (au moment où j’écris cet article) un peu plus de 10 euros.

Notez que la vitesse de recharge dépend du niveau auquel vous chargez. En effet, elle est particulièrement rapide quand on recharge une batterie plutôt vide. Comprenez que si vous venez brancher votre Tesla pour la recharger de 70 à 80%, cela sera plus long que de 10 à 20%, et donc plus coûteux.

L’analogie pour comprendre le fonctionnement est celui du remplissage d’une baignoire : au début, vous pouvez envoyer de l’eau sans réfléchir car elle est vide. Sur la fin, pour ne pas déborder, vous allez ralentir le débit progressivement.

Tout ça pour dire qu’il est très aisé de planifier n’importe quel trajet longue distance : vous aurez besoin de vous arrêter de temps en temps sur des Superchargeurs pour remplir votre batterie : le temps parfait pour faire un pause réglementaire (café, pipi, déjeuner).

Si votre réflexion porte à ce stade sur un véhicule électrique d’une autre marque que Tesla, sachez que les constructeurs s’organisent autour d’un réseau analogue : Ionity. Celui-ci offre d’excellentes performances mais ne propose pas à l’heure actuelle un maillage aussi dense.

Peut-on charger uniquement avec des Superchargeurs ?

Oui, mais ce n’est pas l’idéal. Tesla ne recommande pas de charger trop souvent ses voitures dans des Superchargeurs, mais les études montrent que la dégradation des batteries n’est pas réellement affectée. Pour autant, le coût sera globalement assez élevé : bien que moins élevé que celui de l’essence, mais sans les avantages du bas coût de circuler en électrique.

Par ailleurs, bien que le maillage des Superchargeurs soit important, ils ne sont pas toujours accessibles à 5 minutes de chez soi. Pour ma part, j’ai de la chance, à Amiens, des Superchargeurs sont disponibles sur le magasin Auchan où je fais régulièrement mes courses).

Trouvez vos spots de recharge publics !

Dans mon cas, j’utilise les Superchargeurs quand j’ai des besoins de recharger rapidement ma Tesla Model 3, ou quand je fais des longs trajets. Au quotidien, j’utilise les bornes proches de chez moi qui offrent la possibilité de recharger un véhicule gratuitement ou à bas coût.

Pour identifier les bornes autour de chez vous, vous pouvez utiliser le site Chargemap qui fait un travail de référencement assez sérieux de ce qui est disponible à proximité. C’est avec Chargemap que j’ai pu identifier une borne de recharge très proche de chez moi où je vais assez régulièrement. Vous serez probablement surpris d’aller découvrir des points de recharge dont vous n’aviez pas connaissance.

Les bornes identifiés à 22 kW vont par exemple permettre de charger votre véhicule de 60 à 80% en environ 1 heure pour des fourchettes allant de (en gros) 1 à 4 €.

Notez que plusieurs enseignes proposent également la recharge gratuite. C’est notamment le cas de beaucoup de magasins Lidl. Par ailleurs, il y a fort à parier que les bornes de chargement dans l’espace public vont se multiplier, surtout si des mesures légales vont dans le sens d’une incitation à développer ce type d’équipement.

Mettez en place votre routine

Une fois que vous avez identifié le ou les points de recharge à proximité de chez vous, mettez en place une routine. Il peut s’agir d’une routine quotidienne ou hebdomadaire en fonction de vos besoins, où vous allez recharger votre véhicule.

Il peut s’agir d’un moment le matin avant d’aller au travail, le midi sur la pause déjeuner ou encore le soir sur le retour. En fonction de vos besoins, il est probable que vous n’ayez besoin de mettre en place une routine que tous les 2 ou 3 jours voire (comme pour moi) chaque semaine.

Attention, cette routine doit être utilisée. Ne voyez pas ces moments de recharge comme des moments perdus. Plusieurs possibilités :

  • Peut-être ces bornes sont-elles installées à proximité de magasins, salles de sport, cafés… Profitez-en pour faire vos courses.
  • Le cas échéant, identifiez une tâche que vous faites habituellement chez vous, au bureau, ou encore quelque chose que vous aimeriez développer. Cela peut consister en traiter vos mails, faire un podcast, écrire un article de blog, passer le coup de fil à votre famille, faire votre commande de courses au drive… Cherchez, il est fort probable que vous avez une tâche récurrente que vous pourriez faire pendant que vous rechargez votre véhicule.
Faire ma veille, m’organiser et passer des coups de fil pendant les charges

Identifiez des points de recharge de secours

Je suis agréablement surpris par la disponibilités des bornes et de manière générale, il ne m’est que très rarement arrivé de ne pas pouvoir me brancher à la borne que j’avais prévu d’utiliser. J’ai aussi été surpris du nombre de véhicules électriques en circulation, mais sans que cela ne soit problématique pour me brancher.

Pour autant, il est indispensable de penser à des points de recharge de secours, au cas où votre spot habituel n’est pas dispo (panne, ou trop grande fréquentation). C’est là où vous pouvez identifier quelques bornes de secours, si besoin. Evidemment, le Superchargeur le plus proche s’avérera précieux. Mais pensez aussi à toutes les bornes à proximité que vous pourrez trouver sur Chargemap.

Préparez-vous à des prix variables

Globalement, cela reviendra (beaucoup) moins cher que le carburant d’un véhicule thermique. Associé à un coût d’entretien très très faible, le prix d’un véhicule électrique est un argument de poids pour sauter le pas.

Notez toutefois que les prix de recharge vont probablement s’avérer très variables. En effet, la jungle des bornes et des opérateurs amènent à proposer des tarifs très disparates. Au-delà de la gratuité, le prix le plus bas dont j’ai pu profiter à ce jour est de 0,11€/kWh (soit 3,60 € en gros pour une recharge d’une Tesla Model 3 SR+ de 20 à 80%). Le prix le plus cher est celui des Superchargeurs à 0,39€/kWh.

Pour y voir clair, et faire vos simulations, vous pouvez vous appuyer sur un service complémentaire à celui de Chargemap : Chargeprice. Encore une fois, cet outil fait un travail de titan en recensant les bornes mais en donnant le tarif en fonction des badges accessibles sur le marché. Vous allez vite vous rendre compte en effet que jongler entre les badges pour optimiser les tarifs est un jeu assez complexe. Rien de rédhibitoire mais il faut passer un peu de temps à comprendre comment ça marche dans un premier temps. J’y reviendrai ultérieurement.

Info parrainage

Dans tous les articles au sujet de ma Tesla Model 3, je vous rappellerai mon code parrainage : si vous vouliez vous aussi acquérir une Tesla, vous profiteriez en passant par ce code de 1500 Km de Superchargeur offerts (et moi aussi) : http://ts.la/guillaume92773.
N’hésitez donc pas à vous en servir, cela me soutiendrait forcément dans mon activité.

écrit par
Guillaume Vendé
Ça vous inspire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

12 réactions

Archives

Guillaume Vendé

J'habite Amiens, en Picardie, et je réalise des émissions en podcast et je produis du contenu en ligne.

Me soutenir

Il existe plusieurs moyens, et les plus faciles ne vous coûtent rien !