Travailler son sommeil : application d’une méthode douce et progressive

Travailler son sommeil : application d’une méthode douce et progressive

Voilà bien longtemps que je me couche tard. Trop tard. Rien n’y fait : ni la motivation du moment (mais on sait bien qu’une motivation ne vaut jamais une bonne habitude), ni le fait de mettre une alarme sur mes appareils pour me dire d’aller me coucher… Pourtant, cette année, j’ai quand même une petite victoire : je vais me coucher sans mon smartphone. Oh attention, c’est peut-être idiot parce que je vais encore me coucher avec ma tablette ! Mais malgré tout, j’ai réussi à me désintoxiquer et à partir dormir avec un appareil en moins. Je prends ça comme un signe encourageant.

J’aimerais vraiment maintenant basculer mon temps de disponibilité personnelle du soir au matin. Pourquoi ? Je vous donne spontanément 3 bonnes raisons qui me viennent à l’esprit, après quelques lectures sur le sujet :

  1. Parce que commencer une journée en ayant fait des choses, c’est quand même mettre la journée dans les meilleures conditions possibles !
  2. Parce que le matin, je pense que nos corps sont bien plus productifs et on perd finalement moins de temps à faire le même travail.
  3. Parce que les distractions me semblent moins nombreuses.
  4. Parce que je voudrais me rendre plus disponible pour mon fils pour le préparer le matin (aujourd’hui, c’est la plupart du temps sa maman qui se lève quand il appelle, pour s’occuper de lui). Je voudrais partager plus souvent ces moments avec lui.

Mais voilà, je pense que je n’ai jamais réussi à trouver la clé du succès. Je vais pourtant mettre en oeuvre une nouvelle méthode que j’initie avec ce premier billet de blog. Cette nouvelle méthode va être composée de deux piliers :

  1. Je vais rendre publics mes horaires de coucher. J’indiquerai sur ce blog à quelle heure je vais me coucher pour que vous puissiez m’encourager ou me rappeler à l’ordre. En effet, nous l’avons vu dans Niplife : une des clés d’une habitude réussie, c’est d’en parler. C’est une forme d’engagement moral qui devrait me mettre en ordre de bataille.
  2.  Je vais fonctionner progressivement : je vais avancer d’un quart d’heure toutes les semaines mon horaire de lâcher prise. Pas plus. Je sais que si je fais subitement un trop gros changement, je vais lâcher l’affaire. Je me laisse 2 jokers par semaine dans un premier temps pour ne pas respecter à 100% cet engagement car je voudrais garder de la flexibilité. Je ne vais également modifier mon horaire de réveil que progressivement.

Je commence donc cette nouvelle mesure cette semaine.

Objectifs : extinction des feux à 23h45 (j’ai tendance à faire mon extinction des feux habituelle vers 00h00) et réveil à 6h40 du 15/07 au 20/07.

Rendez-vous donc dans une semaine pour un suivi ici. Je compte sur vous pour m’encourager dans vos commentaires. Vous pouvez aussi me faire part de vos habitudes de sommeil : ça me permettra d’avoir connaissance de vos expériences !

écrit par
guillaume
Ça vous inspire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 réactions

Archives