Des vidéos pour découvrir le jeu de rôles

Comme j’ai eu l’occasion de vous parler à plusieurs reprises de jeux de rôles ces derniers jours, je me suis dit que vous aimeriez un petit rappel des principes des bases : ce que c’est, ce que ce n’est pas, comment ça marche et comment commencer.

Et je suis tombé dans la foulée sur un site (et une chaîne YouTube) dont le nom illustre la démarche pédagogique sur cette merveilleuse activité.

Je vous invite donc, si vous voulez en savoir plus sur le jeu de rôles en général, à vous rendre sur le site jdrpourlesnuls.fr ou même à suivre la chaîne YouTube du même nom !

Et sinon, je vous propose aussi cette vidéo qui vous en fera une description en moins de 10 minutes, par « Gilus » de Zone Geek !

Jeux de rôles : écrire un scénario pour l’Appel de Cthulhu

Jean-Michel Abrassart, qui a écrit le scénario que j’ai fait jouer à mon groupe de jeux de rôles, a pris le temps d’expliquer sa démarche pour écrire un scénario « officiel » et sa mise à disposition au grand public.

En quelle langue l’écrire ? Comment le mettre à disposition ? Peut-on le vendre ? Combien ça rapporte ? Quelles sont les contraintes ? Il fait son retour d’expérience dans un épisode de notre podcast sur le jeu de rôles : Club JDR au format « Journal du meneur ». Vous pouvez également écouter cet échange ici :

Nous revenons également sur l’actualité du podcast et notamment sur les futures parties qui seront mises à disposition en liveplay dans le podcast.

Scénario de jeu de rôles : Mizuumi no bakemono

J’ai repris les jeux de rôles en tant que meneur de jeu depuis quelques temps déjà. Je me refais la main sur l’Appel de Cthulhu (7ème édition) avec un groupe de joueurs à qui je fais découvrir le jeu de rôles.

Notre dernière partie se base sur un scénario qu’a écrit Jean-Michel Abrassart : Mizuumi no bakemono, un scénario d’introduction à Secrets of Japan, une extension de 2005 qui, comme son nom l’indique, permet de jouer à l’AdC au Japon, à l’époque contemporaine.

Nous avons enregistré cette partie et l’avons diffusée dans le podcast Club JDR. Vous pouvez également l’écouter ici :

Je reviendrai parler très rapidement de jeux de rôles ici. Si le sujet vous intéresse, n’hésitez pas à vous abonner aux mises à jour de ce blog !

Interview : crowdfunding de « Vampire : Le requiem »

La société Agate RPG, qui édite des jeux de rôles, a lancé une campagne de financement participatif sur Ulule pour permettre l’édition de la seconde édition en français de « Vampire : le Requiem ». Je connais mieux, pour ma part, et pour y avoir beaucoup joué, « Vampire : la Mascarade » mais j’ai quand même eu un vif intérêt pour cet autre jeu, lui aussi basé sur le Monde des Ténèbres de White Wolf.

Dans cette interview, on revient sur le jeu en tant que tel, ses caractéristiques, et sur le projet de financement participatif.

Le projet a dépassé la moitié de l’objectif. Evidemment, je ne saurais que vous inviter fortement à aller souscrire à l’un des packs, ne serait-ce que pour soutenir le projet et l’édition du jeu de rôles en général. J’ai pour ma part souscrit au pack « Vampire » qui est évidemment en quantité limitée mais qui, pour 59€, offre quand même un bon paquet de trucs, dont 44 cartes et un écran : l’essentiel pour commencer le jeu clés en mains.

Vampire : Le Requiem (pack 59 €)

Ce qui me plaît notamment dans leur approche c’est également :

  • D’une part la diffusion des versions PDF des règles
  • Les « plus » que l’on peut débloquer sans nécessairement participer financièrement, mais avec des partages du projet sur les réseaux sociaux. Par exemple, avec 1000 partages Facebook et 150 partages Google+, la reliure sera améliorée pour tous, et le papier sera de meilleure qualité. Du coup, même sans participer, allez partagez le projet sur les réseaux sociaux !

Et au passage, cette interview est diffusée dans notre podcast « JDR Club », d’enregistrements de parties de jeux de rôles, disponible sur iTunes ou sur votre lecteur de podcasts favori !

Bonne écoute !

Jeux de rôles : une solution pour gérer les jets de dés

Depuis quelques mois maintenant, j’ai lancé une nouvelle émission en ligne (podcast) avec d’autres podcasteurs, « Club JDR », comme une sorte de gros crossover. Nous jouons à des jeux de rôles en nous retrouvant par Skype et nous diffusons l’enregistrement de ces parties. La dernière partie était une partie de Shadowrun et nous avons utilisé une solution assez sympa pour gérer les lancers de dés : rolz.org

L’idée est simple mais il fallait y penser : vous pouvez créer gratuitement des « salles » où vous allez pouvoir retrouver vos autres joueurs pour gérer vos lancers de dés à la manière d’un chat. Bien sûr, ce système se prête particulièrement bien à notre méthode de jeu (par internet) mais après tout, je me suis dit que ça méritait d’être un peu plus communiqué et, pourquoi pas, de vous inviter à le tester avec un jeu de rôles classique, autour d’une table. Je me dis que ça pourrait être plus simple que chacun puisse lancer ses dés sur ce système avec sa tablette ou son smartphone.

Le système vous permet de simuler des jets de dés avec le nombre de faces que vous souhaitez, avec des modificateurs que vous voulez, et vous permet aussi de retenir le résultat le plus fort, le plus faible ou vous donner le nombre de résultats supérieurs à une certaine valeur (idéal pour Shadowrun ou le système de jeu se base sur des succès, c’est-à-dire sur le nombre de fois où les dés font un score strictement supérieur à 4). Mais évidemment, ces exemples ne sont qu’un aperçu de tout ce que permet de faire le service.

Et puis, ça va loin, car le système permet aussi de générer aléatoirement des noms. Par exemple, si j’avais joué un elfe ce soir, j’aurais pu m’appeler Yuvion ! Le site est vraiment bien pensé, malgré son design « old school » et je vous invite vraiment à y jeter un coup d’oeil ! Il y a même la possibilité de gérer ses lancers de dés avec des macros.

Vous pouvez écouter le dernier épisode de « Club JDR », ou vous abonner au podcast : sur iTunes, iPhone ou iPad, ou sur vos applications de gestion de podcasts en cherchant « Club JDR« .