Evernote est définitivement trop cher ! Premières impressions avec OneNote

J’ai toujours été un fervent défenseur d’Evernote, l’outil de prises de notes. J’ai eu beaucoup de plaisir à utiliser les applications et le service depuis des années et j’ai eu beaucoup de plaisir également à parler d’Evernote sur mon site. Mais voilà, dans un souci de rationaliser mes dépenses, j’ai choisi pour la première fois de ne pas renouveler mon abonnement.

J’ai appris avec le temps à évaluer si le coût d’un outil était pertinent pour mes usages. Mon évaluation serait positive à propos d’Evernote s’il n’y avait pas de concurrent gratuit. Aujourd’hui, il faut vraiment se rendre à l’évidence, rien ne justifie de payer 59,99 € / an pour bénéficier de fonctionnalités dites premium là où un outil tel que OneNote permet les mêmes grandes fonctionnalités phare (et d’autres) gratuitement. Il faudra bien entendu que je vérifie si la version gratuite de OneDrive suffira pour tout ce que je stocke dans mon application de gestionnaire de notes (ce dont je doute à ce stade, rappelons qu’Evernote propose un stockage illimité) mais j’ai quand même décidé de faire ce changement.

Voici mes premières impressions avec OneNote (à noter que je n’utilise qu’un Mac, et pas un ordinateur Windows, les fonctions y étant parfois différentes) :

  • Je ne comprends toujours pas la logique des sections dans les bloc-notes qu’il est impossible de désactiver… Pourquoi ne pas proposer de les activer uniquement si on le souhaite ? Le classement est selon moi une perte de temps si les fonctionnalités de recherche sont pertinentes.
  • La mise en page des notes est assez libre (notamment avec les éléments d’annotation manuscrits) ce qui offre énormément de possibilités, mais ce qui peut vite amener à avoir des espaces de travail désorganisés.
  • J’adore la fonctionnalité des indicateurs (étoile, todo, point d’interrogation). Je regrette en revanche de ne pas pouvoir, sur l’application Mac OS, et contrairement à l’application Windows, rechercher par indicateur. Vivement que ça arrive sur Mac OS. Car ça arrivera, hein, Microsoft ? De même, le suivi des modifications des notes partagées n’est pas très détaillé sur Mac OS et apparaît bien avec des surbrillances et des codes couleur sur les applications Windows. Bon soyons clairs, c’est quand même mieux que ce que propose Evernote qui ne permet toujours pas de manière intuitive l’édition de notes en collaboratif (en temps réel).
  • Les fonctions de partage sont assez idiotes. Soit on se retrouve à partager tout un bloc-notes, soit uniquement une note. Pour une fois qu’on aurait aimé donner du sens aux sections…

Ma conclusion à ce stade est que si vous êtes sur Windows, utiliser Evernote est devenu une hérésie. Toutes les mises à jour faites par l’entreprise à l’éléphant n’y font rien : OneNote explose les usages au regard du prix.

Sur Mac, ça mérite la discussion. Mais pas à 59,99 €. Suite à ma résiliation, Evernote m’a envoyé un mail pour me proposer un abonnement à -40% (soit à 36 €) : ça me laisse jusqu’au 20 juin pour faire un maximum de tests et me forger un avis.

À ce stade, les applications de prises de notes sont toutes imparfaites. Je rêve d’un service universel qui remplisse le maximum des usages… Je vais continuer à travailler sur ce thème pour vous faire mes retours. De votre côté, n’hésitez pas à me partager vos outils et habitudes de travail concernant les applications de prises de notes.

Le comparatif des applications de prises de notes (Evernote, OneNote, Google Keep, Apple notes, etc.)

cover comparatif

J’ai parlé à plusieurs reprises des applications de prises de notes avec des applications et vous connaissez ma petite préférence pour Evernote. Comme le mentionnais dans un précédent article, OneNote gagne du terrain et beaucoup préfèrent lâcher le service de l’éléphant pour rejoindre l’application Microsoft. Les arguments sont réels et solides. Pourtant, je voulais savoir précisément ce qui différenciait les deux.

Version rapide : vous voulez accéder au comparatif complet ? C’est ici : gum.co/notesapps. Si vous appréciez mon travail, vous pouvez me laisser une petite contrepartie du montant de votre choix.

Version longue, avec la petite histoire qui va derrière : Du coup, fort de ce besoin, et n’ayant trouvé nulle part la réponse précise à mes interrogations sur le web, j’ai commencé à comparer point par point les fonctions de chacun de ces services. Et puis, comme Apple Notes était régulièrement cité comme une alternative de plus en plus crédible, j’ai aussi voulu savoir ce qui lui manquait. S’est rajouté dans la course Google Keep, mais aussi plusieurs outsiders que je ne connaissais pas tous, parmi lesquels : Simple Note, Falcon, Nimbus Notes, Toodle Do, Turtl, et d’une certaine manière, un petit dernier : Dropbox Paper.

Les conclusions détaillées ont été compilées dans un tableau Google Sheets, afin de pouvoir plus facilement masquer ou trier les informations. Le travail est assez complet, je pense, même s’il est parfois difficile d’entrer dans un détail exhaustif à 100%. Par exemple, certaines fonctions de certains services sont accessibles sur certaines applications, mais pas sur toutes les plate-formes. De même, c’est un domaine qui change très vite. Je vais donc essayer de maintenir ce référentiel à jour l’avenir.

Je remercie vivement Mat (@profduweb) et Tom (@oxide) ainsi qu’Olivier Schimpf (@oliv21) qui ont eu la gentillesse de m’aider à remplir le document, et qui m’ont apporté leurs suggestions. En voyant ce tableau et en constatant le travail que j’y ai investi (j’ai dû y passer, croyez-moi, une bonne dizaine d’heures), Mat m’a recommandé de tenter de le monétiser. Il m’a dit que ce travail avait de la valeur et qu’il fallait explorer le sujet. Alors, j’ai voulu suivre sa recommandation. Ne fermez pas tout de suite la fenêtre : ce tableau est accessible gratuitement. Oui, vous pouvez le recevoir sans contrepartie. Toutefois, si le coeur vous en dit, vous pouvez me laisser une rétribution sur gumroad.com, dès 1€. Après tout, il paraît que tout travail mérite salaire et quand on voit la compréhension du travail qui est faite par les auditeurs d’émissions telles que Tech Café, que je présente, et qui collecte dans une association sous forme de « tips » près de 200€ par épisode, je me dis que cette nouvelle proposition personnelle pourrait bien recevoir un écho.

Par ailleurs, et en complément, une autre forme de soutien pour mon travail pourrait aussi être de partager ce tableau sur les réseaux sociaux, ou à vos proches. L’adresse est facile à retenir : gum.co/notesapps. Chaque partage compte autant qu’une participation financière !

L’argent collecté (si tant est qu’il y en ait) me restera personnellement comme une forme de petit « salaire » ou plutôt, de petit pourboire.

Evidemment, ce tableau est forcément incomplet, ou imparfait. Aussi, n’hésitez pas à me faire part de vos remarques. Vous m’aiderez ainsi à maintenir une information la plus juste possible. Notez par ailleurs pour les éventuels habitués que ma page de contact a disparu de ce site. Désormais, vous pouvez me contacter via Facebook Messenger ou via message privé Twitter. Les liens sont en colonne de droite de toutes les pages du site.

N’hésitez pas à me partager votre avis sur cette démarche en commentaire !