Bilan 2019 et projets 2020

Bilan 2019 et projets 2020

Il paraît que cette période de l’année est propice à faire des bilans. Je trouve de plus en plus cette temporalité toujours un peu curieuse mais je profite de l’élan culturel pour me prêter à cet exercice.

La tendance globale de 2019 reste tout de même la combinaison d’une grande satisfaction globale et une somme de frustrations. Celles-ci sont alimentées par ma prise de conscience que, ça y est, mon temps disponible atteint une limite. Je vais probablement devoir remettre en questions plusieurs aspects de mon quotidien et (gloups) faire des choix en 2020 pour continuer à avancer.

1. Productions en podcast

Tech Café en quelques mots

Le podcast Tech Café a vécu une année particulière. Il a passé le début de 2019 avec, en partie, mon abandon, en raison d’une formation que j’ai suivie et qui a été très chronophage (voir plus loin).

À la rentrée, Tech Café a profité d’un soutien important de la part d’un des participants au financement Patreon, et qui a même proposé un format complémentaire : Tech Santé. Malheureusement, la personne qui s’est proposée avait mal évalué le principe fondateur du podcast. Si son initiative s’est inscrite dans une volonté globale de dynamiser Tech Café, son abandon a été aussi brusque que déroutant.

Si l’on cumule ma faible disponibilité en début d’année, la surcharge de travail occasionnée pour développer l’écosystème Tech Café, le poids moral occasionné par ces événements humains, qui ne sont jamais agréables à gérer, j’ai été personnellement très fatigué par le pilotage du podcast. C’est la première fois que je le ressens de manière aussi soutenue.

Actions phare de 2019 pour Tech Café

J’ai décidé en 2019 de retirer les flux des podcasts « annexes » de Tech Café, ce qui tendait à diluer l’audience et à pénaliser la visibilité du contenu. J’avais en effet créé le podcast Tech Café domotique, et la Chronique des composants.

Voici également quelques actions que j’ai mises en oeuvre l’année passée :

Refonte du site techcafe.fr : plus immersif, plus pratique, plus beau… Ca aura été aussi l’occasion de revoir plein de détails : le tracking des clics, me mettre « mieux » en avant (je n’aime pas trop jouer la star de manière générale mais je pense que c’est une part de moi que je « vends » en plus du travail du podcast), ajouter automatiquement dans tous les épisodes un lien pour s’abonner à la newsletter, au financement participatif, revoir les titres et descriptions des pages, accélérer le chargement global du site et le rendre plus intelligible pour Google, ajouter des « tags » pour faciliter la découverte de sujets connexes, et plusieurs autres détails…

Grâce à ces actions, j’ai enfin réussi à faire en sorte que Google propose les épisodes de Tech Café nativement dans le moteur de recherche, simplement en faisant la recherche « Tech Café ». J’ai eu beaucoup de difficultés à mettre en place ce résultat, notamment parce qu’un podcast asiatique est arrivé, qui s’appelle également « Tech Cafe » (sans accent). L’algorithme de Google a bien été perturbé par cette arrivée.

Les épisodes de Tech Café apparaissent désormais bien dans les résultats de recherche de Google… pour le moment !

J’ai également fait évoluer ma réflexion et la manière de présenter le financement participatif de Tech Café sur Patreon. Je vais devoir refaire la vidéo de présentation du financement participatif et finir de revoir les contreparties.

J’ai également transformé la newsletter de Tech Café (qui envoyait automatiquement les épisodes) en une « vraie » newsletter en supplément au podcast. Ce sera même désormais une activité principalement confiée à Guillaume Poggiaspalla.

Classement Apple Podcasts de Tech Café

Le classement Apple Podcasts de Tech Café a toujours été plutôt bon dans la catégorie Technologie. Toutefois, en 2019, j’ai vécu une expérience assez déroutante. Quelques heures après avoir publié un article sur la manière de favoriser un bon classement pour un podcast sur Apple Podcasts, Tech Café a été fortement dégradé, jusqu’à disparaître des classements des 200 premiers podcasts d’une catégorie.

Source : Chartable

On voit très bien l’écroulement du classement du podcast et si je ne peux garantir la causalité avec l’article, je peux en revanche en souligner la corrélation temporelle totale.

Le classement durant les semaines suivantes et encore jusqu’à aujourd’hui, reste encore plutôt perturbé. Est-ce qu’Apple n’a pas apprécié que je ne parle des enseignements sur la manière dont fonctionne leur algorithme ? Difficile à dire…

Tech Café en chiffres

Concrètement, pour 2019, ce sont près de 325 000 téléchargements qui ont été générés par 78 épisodes du podcast. Je suis très fier de rassembler cette écoute sur une année.

L’épisode qui a reçu le plus d’audience en 2019 est celui de fin août (à la fin des vacances et juste avant la rentrée) suivi par l’épisode hors-série dédié aux smartwatches.

La courbe d’audience d’un épisode est globalement en progression. J’observe que la plupart des épisodes atteignent les 3000 écoutes durant les 48h qui suivent leur diffusion et croissent gentiment dans le temps entre 4000 et 5000 écoutes selon les épisodes. C’est une vraie évolution car il y a encore 6 mois, les épisodes atteignaient plutôt les 1500 écoutes dans les 48h qui suivaient leur mise en ligne.

Financement participatif

En 2019, j’ai également clôturé la page Tipeee de Tech Café. Auparavant, les auditeurs avaient la possibilité de soutenir l’émission soit via Tipeee, soit via Patreon. Cette « double gestion » prenait un temps supplémentaire inutile et la dualité des canaux ne rendait sans doute pas lisible le principe même d’un financement participatif.

Les revenus Patreon se sont maintenus et ont légèrement cru durant l’année 2019. La tendance est globalement positive même s’il n’y a pas véritablement d’explosion. Cela dit, les statistiques d’écoute de Tech Café représentent bien cette évolution, comme de très nombreux podcasts : la croissance est globalement positive sans exploser non plus. C’est déjà une énorme satisfaction que de voir qu’il n’y a pas d’abandon massif d’auditeurs !

La courbe 2019 du financement participatif sur Patreon
Le classement des podcasts soutenus par Patreon : Tech Café a franchi subitement le top 1000 mondial en fin d’année !

Parmi les actions que j’envisage à ce sujet en 2020, j’envisage de proposer le financement participatif des auditeurs directement sur le site, sans passer par Patreon. La motivation principale est de ne pas envoyer des frais à Patreon pour des services que je peux proposer moi-même avec le site. Je reste toutefois un peu freiné dans cette idée par la crainte, là encore, de « diluer » le financement participatif. Je ne sais pas si les soutiens actuels seraient prêts à tous changer de plateforme (ou en tout cas, en grand majorité) et ce, afin d’éviter de reproduire cette « double vision » des financements participatifs.

Discussions et réactions

Le groupe de discussion de Tech Café sur Telegram est resté très actif en 2019 atteignant près de 400 utilisateurs inscrits (même si tous ne participent pas). En 2020, je souhaiterais également proposer un forum, qui permette de mieux coordonner les discussions et mieux les catégoriser, tout en favorisant une meilleure lisibilité pour les moteurs de recherche. On ne peut en effet qu’être frustré de bénéficier d’un canal d’échange aussi souple que celui de Telegram, mais en même temps que ce contenu ne reste que très difficile à lire et à suivre dans le temps…

Je suis encore freiné à l’heure actuelle car, idéalement, j’aimerais qu’un forum puisse également permettre de recueillir les commentaires qui sont faits sur la publication d’un article. Je ne voudrais toutefois pas que cela ne nuise à la simplicité d’utilisation des commentaires.

Tech Café domotique

Les épisodes de Tech Café domotique font de très bons scores d’audience mais pourraient être plus élevés tant il s’agit d’un sujet qui plaît, et dont la façon de le relayer permet de toucher le plus grand nombre. Je pense qu’il faudrait une plus grande régularité et une plus grande fréquence pour lui donner son envol. Malheureusement, je ne suis que peu dispo (vous allez voir que c’est un thème récurrent dans mon bilan) et je ne peux qu’encourager Antoine & Gaëtan, s’ils lisent cet article, à s’organiser en autonomie pour le faire décoller ! 😉

Nous n’avons diffusé que 5 épisodes seulement pour un volume de téléchargements total de 26 600. Les épisodes de Tech Café domotique sont dans le top 20 des épisodes de Tech Café.

Tech Santé

Je ne suis pas le plus enthousiaste à l’idée de devoir reparler de cette période d’activité, qui reste à mes yeux une des plus pénibles de l’histoire de Tech Café, et une des plus pénibles de mon expérience de créateur de contenus en ligne.

Si j’en retiens un apprentissage captivant sur plusieurs manières de faire mieux connaître un travail. Toutefois, j’ai également beaucoup appris sur un autre domaine : j’identifie mieux certaines personnalités que je considère désormais comme toxiques et que je vais tout faire pour écarter à l’avenir dans mon entourage. En effet, je considère que ce que certains présentent comme une forme de « trolling » assumé pour faire passer des messages n’est au fond qu’une agressivité naturelle qui n’a pas sa place dans mon quotidien.

Cette attitude est accentuée par un ascenseur émotionnel qui n’a aucun lieu d’être. Je m’interroge en effet encore comment on peut passer d’une invitation à venir en vacances dans une résidence secondaire à l’insulte en quelques semaines, et ce, sans véritable motivation autre que de ne pas avoir été encensé par une audience… Je constate avec recul que ce sont d’ailleurs souvent ces personnes qui critiquent les combats d’autrui (sans les connaître) face à des difficultés vécues dans un passé personnel.

Je dois dire que je garde de cette période de travail intensif sur Tech Café, qui s’est soldée par un conflit infantile, un souvenir très amer. J’ai eu énormément de difficultés à me sortir la tête d’une forme de « déprime du créateur » que j’ai ressenti. À ce stade, je dois même dire que je m’en sens encore affecté. Certains diront que je suis trop sensible… Merci à toutes celles et tous ceux qui, nombreux, m’ont soutenu dans ce passage.

Mon outil « coup de cœur » de 2019

Il y a de cela plusieurs mois, Mat, mon compère de Relife, m’a recommandé d’utiliser Bonjoro. Cet outil est à la fois si simple et si merveilleux : il remporte mon coup de cœur 2019. Dans des périodes de difficultés, cela peut paraître idiot, mais j’ai eu beaucoup de bonheur à l’utiliser.

Le principe est très simple : il me permet d’envoyer une vidéo personnalisée avec mon mobile à chaque fois qu’une personne rejoint le financement participatif de Tech Café. Je reviendrai vous parler très prochainement de cet outil sur ce blog. Si vous voulez recevoir votre petit message, il ne vous reste plus qu’à participer au Patreon de Tech Café !

Relife

Parlons un peu de Relife : le podcast a été la plus grosse victime de mon indisponibilité, en début d’année par ma formation, et durant le reste de l’année, pour l’investissement que je faisais sur Tech Café. Pour un podcast mensuel, nous n’avons pas diffusé d’épisode durant 2 mois d’affilée ces derniers jours.

De plus, j’ai bien ressenti mon manque de préparation dans les épisodes que nous avons diffusés ! Les statistiques s’en ressentent forcément : si le noyau dur des auditeurs reste présent, force est de constater que nous n’avons pas eu une « croissance » de nouveaux auditeurs !

Toutefois, ce podcast représente une telle bulle d’air pour moi (et je crois que c’est, sans trop m’avancer, le cas pour Mat également) que je ne souhaite toutefois pas lâcher l’affaire. Nous allons mieux nous structurer pour 2020. C’est un peu ironique de voir qu’une émission dédiée à améliorer le quotidien ne fait pas preuve d’une organisation exemplaire pour l’un de ses co-animateurs.

La voix de Guillaume

Mon « streetcast » (ou podcast personnel façon blog audio), la Voix de Guillaume, n’a plus vraiment de raison d’être pour le moment. S’il a, lui aussi, souffert de mon occupation très importante durant toute l’année 2019, je dois aussi dire que je n’ai plus beaucoup de sujets à relayer.

Mon objectif était d’en faire un podcast de « coulisses », comme s’il s’agissait un peu du journal de bord d’un podcasteur, mais je n’ai eu que peu le temps (et l’envie) de communiquer sur mes coulisses. Par ailleurs, de manière générale, lorsque je souhaite le faire, je préfère le faire :

  • Soit par un article de blog
  • Soit à destination des membres du financement participatif de Tech Café.

Un épisode « bilan » a bien entendu toute sa place dans un tel podcast mais je suis plus à l’aise pour le structurer en premier à l’écrit. Je dois dire que David, qui anime « C’est pour ma pomme », m’a bien inspiré avec son format audio plein de proximité.

Pour 2020, je vais faire en sorte que tous mes épisodes de « La voix de Guillaume » soient accompagnés d’un article sur mon site personnel.

De nouveaux podcasts en 2020 ?

Oui, j’en ai très envie en 2020. Encore va-t-il falloir que je parvienne à continuer à bien me structurer pour ne pas m’éparpiller !

2. Autres productions

La newsletter de Guillaume

J’ai réussi à reprendre en fin d’année le rythme hebdomadaire de la publication de ma newsletter personnelle. Je suis vraiment heureux de ce format pour plusieurs raisons.

D’une part, c’est un media qui remporte aujourd’hui encore des scores incroyables de taux d’ouverture et de taux de clic sur les sujets qui y sont diffusés. Par ailleurs, cela fait partie des activités qui me procurent énormément de plaisir, parce que je partage des choses qui me paraissent intéressantes aux abonnés, mais aussi parce que cela me permet de m’imposer un rythme dans le suivi de ma veille. En effet, la création hebdomadaire de ma newsletter correspond au moment où je « purge » les sujets que j’ai sauvegardés dans Pocket.

Si vous n’êtes pas encore abonné, vous pouvez rattraper votre retard sur newsletter.guillaumevende.fr. Le service que j’utilise, Revue, est vraiment extrêmement simple d’utilisation et me fait gagner énormément de temps. Et si vous êtes tenté vous aussi pour lancer votre propre newsletter, n’oubliez pas d’utiliser mon lien de parrainage, qui me permet de l’envoyer à plus d’abonnés, sans passer au palier de facturation supplémentaire.

Mon site personnel

J’ai très peu publié d’articles cette année sur mon site personnel mais quelques-uns qui m’ont permis de garder la main sur le fait de, simplement, écrire. J’ai totalement revu la maquette de guillaumevende.fr pour 2 raisons principales :

  • D’une part me donner un cadre d’écriture dans lequel je puisse me sentir à l’aise. C’est un peu comme un « chez soi » : on aime d’autant plus le ranger qu’il nous plaît, ou un peu comme un bureau sur lequel on se sent à l’aise pour travailler. Gaëtan a lui aussi évoqué cette philosophie de manière pertinente quand il a expliqué s’être équipé d’un DJI Osmo Pocket en partie pour lui donner envie de faire des vidéos.
  • Je voulais également faire de mon site personnel un « hub » depuis lequel on puisse retrouver à un instant donné toutes les publications que j’ai récemment faites en podcast.

En 2020, j’ai perdu environ 5% d’utilisateurs par rapport à 2019. Je me fixe comme objectif pour l’année prochaine d’avoir fait progresser de 10% mon audience annuelle !

Les 2 articles les plus lus cette année restent celui relatif à Telegram (écrit en 2018) et celui relatif à Pocket (écrit en 2015). L’article écrit en 2019 le plus lu est celui relatif au choix d’un micro pour commencer un podcast. Je compte d’ailleurs continuer en 2020 cette série d’articles que j’écris de temps à autre pour expliquer comment faire un podcast. Il paraît que c’est un truc à la mode !

Un dernier mot à propos de mon serveur

Il faut que je vous touche un mot de l’un des meilleurs choix qu’il me semble avoir fait au sujet de mes productions ces dernières années : le fait d’avoir mon propre serveur dédié !

C’est un véritable plaisir tout en étant un énorme confort d’avoir 100% la main sur mon espace d’hébergement. C’est une forme de responsabilité bien entendu (sécurisation, mises à jour, faire des sauvegardes) mais j’éprouve une vraie satisfaction à pouvoir mettre en place les services que je veux, et à héberger moi-même mes podcasts. Il ne me reste qu’une petite frustration à ce sujet : ne pas avoir de possibilité de gérer les statistiques de manière fine, lisible et efficace. Je continue à m’appuyer sur le service de Blubrry, qui est loin d’être parfait, et qui, si l’on veut le rendre un peu moins imparfait, coûte la bagatelle de 5$ par mois…

Je lance un appel : si quelqu’un souhaite développer un service open source que l’on peut installer sur son serveur pour faire du suivi statistiques de podcast auto-hébergé (comme avec podtrac ou Blubrry), qu’elle se manifeste : je serai ravi de ravaler sur le sujet avec elle !

Les futures expérimentations de podcasts que je ferai cette année s’affranchiront toutefois d’un hébergement par mes propres moyens. Je pense de plus en plus que, la première année de diffusion d’un podcast, on doit s‘affranchir un maximum des contraintes techniques. J’ai de très belles solutions à expérimenter et je reviendrai dessus cette année.

3. Personnel

J’ai déjà abordé quelques aspects de ma vie personnelle durant le reste de ce bilan. Je peux évoquer notamment ma formation, qui s’est clôturée par la livraison d’un mémoire, mais aussi la période de « growth hacking » consacrée à Tech Café qui a été moralement assez éprouvante.

Une formation

De septembre 2018 à juillet 2019, j’ai suivi une formation, qui s’est conclue par l’attribution d’un diplôme, à l’ESSEC. C’était une véritable opportunité professionnelle qui m’a beaucoup appris et qui m’a permis de me revaloriser professionnellement, m’étant arrêté historiquement dans mon cursus universitaire à un DUT. Je suis vraiment heureux de l’avoir fait, même si cela aura été un investissement en temps très conséquent.

La difficulté à « retrouver un rythme »

Durant cette formation, j’avais mis de côté de nombreux projets personnels. Et je m’étais projeté en imaginant qu’une fois terminée, à partir de juillet, j’aurais eu la possibilité de « me lâcher » et de tout mettre en oeuvre. En réalité, j’ai plutôt perdu les bonnes habitudes de création de manière durable et j’ai eu de la difficulté à me « remettre en selle ». A ceci s’est rajouté beaucoup de temps et d’énergie consacrée à gérer la période de développement intensive de Tech Café, mais aussi plus récemment, à gérer une fin de relation personnelle notamment liée à Tech Santé de manière assez pressante.

Finalement, je dois reconnaître que j’ai largement « subi » cette année 2019. Et c’est d’autant plus dommage que j’avais choisi comme mot de l’année 2019 le mot « KILL ». En l’écrivant volontairement en majuscules en anglais parce que cela lui donnait plus de force (à mes yeux). Je voulais éliminer tout ce qui était source de consommation de temps dans mon quotidien et mettre des barrières aux influences qui me perturbent. De manière générale, le but est de supprimer tout ce qui peut nuire à mes objectifs fondamentaux. Attention, il ne s’agit pas simplement de réduire les perturbations, mais également d’arriver à dire non alors que j’ai envie de dire oui ! Pour aider, parce que ça me fait plaisir, parce que j’ai le sentiment d’en avoir besoin… autant de motivations qui ne doivent plus être retenues.

Comment rebondir ?

Devant le constat d’échec que représente ce « mot de l’année » et mon bilan, je pense que la meilleure solution est… de reprendre le même mot ! Mon mot de l’année 2020 sera donc également « KILL ». En plus de la signification qu’il a eue lorsque j’avais choisi ce mot En début d’année 2019, il aura également une signification supplémentaire : celle de ne pas vivre l’année 2020 de la même manière !

Je dois dire que j’ai déjà commencé en ce début d’année. Si je n’ai pas été réellement confronté à des influences négatives, mais j’ai réussi à dire « non » à des sujets qui me faisaient réellement envie mais pour lesquels je ne peux pas répondre favorablement sans remettre en question mon organisation ou mes objectifs. C’est dur. Mais je pense que c’est un mal pour un bien…

L’assainissement de ma vie numérique

J’ai initié un assainissement de ma vie numérique en 2019. Elle s’est manifestée de plusieurs manières :

  • Je pratique l’inbox zéro et procède de plus en plus rigoureusement au fait de bloquer des plages de temps pour mes tâches dans mon calendrier. Je pense être parvenu à un état d’équilibre sur ce point.
  • Ma consommation d’écran a drastiquement été revue à la baisse cette année, favorisée par un réduction énorme du nombre d’applications mobiles que j’utilise,
  • Elle-même favorisée par le désabonnement de 95% des chaînes YouTube auxquelles j’étais abonné. J’ai d’ailleurs désinstallé YouTube de mes appareils, les applications natives favorisant encore cette consommation.
  • Je ne joue plus du tout à des jeux sur mon mobile ou ma tablette. Moi qui ai, il y a encore quelques années, consacré énormément de temps à des jeux comme Clash Royale, je suis fier de dire que, désormais, mon temps vidéoludique est parfaitement encadré. Je le passe exclusivement sur la Switch et, très très récemment, sur un Oculus Quest dont j’ai parlé en bonus du dernier épisode de Tech Café.
  • Par la force des choses, je n’ai eu que très peu la possibilité de consulter des films ou des séries cette année. Il y a eu Casa de papel, Stranger Things, et plus récemment, See et The morning show.
  • Enfin, je me suis désabonné de nombreux comptes Twitter et j’ai énormément réduit l’expression que j’avais sur Twitter. Je ne me connecte qu’occasionnellement à Facebook à titre personnel et j’ai également beaucoup réduit mes abonnements sur Instagram.

Je mène quelques ultimes combats avec des chaînes YouTube qui me font encore perdre trop de temps. Je consulte sur navigateur (même si l’expérience y est dégradée ; ce n’est pas un mal) pour suivre quelques chaînes qui me « détendent » (si tant est que l’on puisse dire cela en étant honnête avec soi-même). C’est d’ailleurs assez marquant de voir à quel point YouTube, dans mon cas, exploite des stratagèmes efficaces pour me garder captif et consulter des vidéos. Ce type d’addiction construite par les grandes sociétés de la tech devrait définitivement nous faire réfléchir. Si le sujet vous intéresse, on en parle souvent dans Tech Café.

J’ai initié en 2019 une réduction de l’utilisation aux services de Google. Je continue ma démarche à ce sujet et je reviendrai vous en parler en 2020.

Cette année, je compte investir une immense part de mes efforts en matière de présence sur les réseaux sociaux sur LinkedIn, celui que je trouve le plus sain, et probablement celui sur lequel il y a le plus de qualité partagée. Je vous invite d’ailleurs à vous mettre en relation avec moi, en précisant que vous avez lu cet article dans la demande, et de suivre la page LinkedIn de Tech Café que j’ai créée tout récemment.

Une maison pour ma famille, un studio de création inclus

Suite à notre arrivée sur Amiens en 2015, nous nous étions mis en recherche active d’une maison à acquérir. Suite à de nombreuses visites, nous sommes enfin parvenus à trouver ce que nous cherchions. C’est vraiment un beau projet qui nous attend et j’ai hâte d’y emménager (fin février si tout va bien).

Cette maison a une petite particularité : elle intègre une petite dépendance, très légèrement isolée du reste de la maison, qui va bien entendu se transformer dans les mois à venir en… studio de podcasteur ! Si vous voulez être tenu au courant, je vous invite à rejoindre le financement participatif de Tech Café, qui sera le lieu exclusif où je partagerai les infos en lien avec ce petit projet !

4. Loisirs

Un dernier point sur lequel je voudrais m’attarder : le point sur mes loisirs (non numériques). Il y en a trois en particulier que je voudrais aborder :

Le padel est un sport qui a pris une place très importante dans mon emploi du temps. J’essaie le plus souvent possible de me consacrer 2 heures par semaine à ce sport qui, parmi tous ceux que j’ai pu pratique par le passé, est de loin le plus amusant et le plus captivant ! Je vous en reparlerai à l’occasion. Je compte bien évidemment continuer en 2020 !

La lecture a été mise de côté au profit (comment puis-je oser écrire cela ?) de ma consommation numérique de vidéos. J’ai honte. En 2020, je vais commencer dès février à tenter de lire un livre complet par mois ! Si je lis des tonnes d’articles par semaine pour la veille pour mes podcasts, je ne me consacre plus de temps pour lire des ouvrages de manière traditionnelle. Je vous rendrai des comptes ici.

J’ai timidement repris le jeu de rôles sur table en faisant découvrir ce divertissement à des proches. Je vais multiplier par 10 mon investissement en temps à ce sujet en 2020 ! C’est de loin une de mes passions favorites que je souhaite le plus développer à l’avenir !

Conclusion

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article jusqu’au bout ! Vous êtes probablement très intéressé par mon activité pour être allé jusque là. Cela veut dire que vous me soutenez probablement déjà sur Patreon, que vous êtes même abonné à ma newsletter. Si ce n’est pas le cas, bien entendu, je vous invite à le faire dès maintenant !

Photo by cottonbro from Pexels

écrit par
Guillaume Vendé
Ça vous inspire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 réactions
  • Merci pour ce point très complet de tes coulisses, en effet je t’ai senti bien pris avec cette période de formation, Guillaume a bien tenu la barque, bravo à lui.
    Déçu pour ton flop santé.
    Bonne continuation pour cette nouvelle année et quel projet sympa de pouvoir s’installer dans son chez soit, ça sent bon les épisodes tech café domotique sur ta future installation !

  • Merci pour ce bilan en transparence.
    Bravo pour tous ces succès et tous ces apprentissages (car tu sembles réussir à prendre du recul sur bon nombre des difficultés rencontrées).

  • Très bel article! Bravo Guillaume, même si tout n’a ps été simple, tu poursuis ta route et pour cela bravo!

  • Super article qui rend compte d’une année bien remplie et de tes nouveaux objectifs
    Bon courage pour les tenir

  • Ouah rien que le temps que cela a dû te prendre pour écrire ces mots… Je te suis depuis quelques moi et suis toujours aux aguets de nouveaux épisodes, désormais je n’écoute la radio que lorsque j’ai fini tes podcasts 😁, je suis preneur de conseils sur des podcasts tech, domotique ou la science.
    Continue ainsi, avec GPP que je trouve par ailleurs très bon également 👍

Archives