Plaidoyer pour des communautés investies

Plaidoyer pour des communautés investies

Ces derniers jours, je suis dans une phase active de développement de mon podcast, Tech Café. Le podcast mérite sans doute une attention plus développée que ce que je lui réservais auparavant. Je mène actuellement plusieurs actions pour revoir certains fondamentaux.

L’objectif est d’avoir une mécanique fluide, qui soit la moins chronophage possible, mais tout en maintenant une visibilité (audience) maximale. Pour cela, le but est de capitaliser au mieux sur les actions les plus porteuses.

L’évolution du site

Parmi ces différentes actions, j’ai notamment procédé à la refonte du site du podcast. J’ai de très bons retours de manière générale sur la nouvelle version de techcafe.fr. Parmi les différentes évolutions, j’ai notamment ajouté un formulaire de contact. Le but était (merci Capitaine Évidence) de faciliter la prise de contact pour moi et les autres personnes qui s’investissent dans le podcast.

Les réactions

Le dernier épisode de Tech Café domotique a reçu un très bon accueil et génère de nombreuses réactions. Il y a des commentaires sur le site, bien entendu, mais aussi des messages privés et évidemment, des mails envoyés depuis ce formulaire de contact.

Ces messages sont systématiquement positifs et donnent des suggestions, des recommandations, des avis. Et à la lecture de chacun d’entre eux, en plus du plaisir occasionné à voir des réactions sur la création d’un contenu, s’ajoute un soupçon de déception : pourquoi ces messages ne devraient être communiqués qu’en privé ?

Mon nouveau combat

J’ai pris l’habitude de répondre à ces messages en remerciant les auteurs, bien sûr, mais je leur demande également, maintenant, de dupliquer leur message en commentaire de l’article de l’épisode.

Vous l’aurez compris, je trouve tous ces commentaires sont extrêmement précieux. Aussi, je me refuse désormais à les laisser être gâchés dans des échanges privés. En effet, publier un commentaire sur un site internet à plusieurs vertus :

  • Les remarques sont contextualisées : aucun doute possible à la lecture d’un commentaire pour savoir à quelle émission l’auteur fait référence.
  • Tout le monde peut en prendre connaissance : cela peut apporter une information précieuse aux autres membres de la communauté, générer des discussions complémentaires.
  • Enfin, ces commentaires publiés publiquement aident le site à remonter dans les résultats de recherche de Google. C’est en réalité un moyen très simple d’aider le podcast à gagner en visibilité !

Aussi, j’ai ajouté un message à ce sujet dans le formulaire de contact de techcafe.fr :

D’où ça vient ?

Je pense que c’est une démarche globale, qui nous touche tous : celle de laisser, petit-à-petit, les usages passer au-dessus de notre investissement à titre personnel. C’est quelque part ce qui permet aux réseaux sociaux de prendre le pas sur le web « classique ». Dans notre envie de réagir, on va aller chercher le formulaire de contact ou les comptes de réseaux sociaux.

Et j’ai l’intime conviction que nous sommes tous facilement touchés. J’en veux pour preuve ma simple démarche qui vise à vous parler de cette réflexion : mes premiers mots ne sont pas arrivés sur mon site mais… sur Twitter. Quelle irone.

Mon appel

À l’occasion de cet article, je lance donc un appel : aidez les créateurs de contenus, et les podcasteurs en particulier, à gagner en visibilité. Vous avez le pouvoir de nous rendre visibles, dans notre travail, et dans un contexte grandissant de guerre de l’attention.

Ne vous laissez pas gagner par la facilité de consulter un contenu et simplement de l’apprécier mais prenez part à la démarche des créateurs de contenus que vous appréciez. Bien sûr, il y a ceux qui prennent le temps de soutenir financièrement une activité, comme le font les personnes qui soutiennent Tech Café avec Patreon, mais il y a aussi et surtout plus simplement la possibilité de déposer un commentaire, et partager le contenu à votre entourage. Le faites-vous ?

Au-delà des likes, des partages, des retweets, des messages privés, des mails, n’oubliez pas la force des sites internet et l’héritage que nous avons entre les mains. Nous pourrions le perdre bien plus vite que nous le pensons. Peut-être est-il même déjà trop tard… Aidez-moi à me persuader que ce n’est pas le cas !

écrit par
Guillaume Vendé
Ça vous inspire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives