Bright : j’ai mal à mon Shadowrun

Shadowrun est un univers cyberpunk futuriste qui a donné un cadre unique à un jeu de rôles formidable. D’ailleurs, je ne saurais que vous conseiller, si vous êtes aguerris aux jeux de rôles, à vous frotter à ce jeu.

Bright est un film produit par Netflix, qui promettait de faire vivre une aventure en long-métrage dans un univers de ce type. J’en attendais beaucoup lors des différentes annonces. Mais j’y ai vu un énorme paquet de problèmes. Attention, spoilers…

  • Les méta-races (orcs, elfes…) sont amenées d’un coup d’un seul dans un univers dystopique. Il n’y a aucune explication. C’est très déstabilisant.
  • Will Smith est un Will Smith sans limite. Il en est très fatiguant.
  • L’histoire n’a ni queue ni tête. En gros, les héros courent protéger une baguette magique qui n’a pas vraiment de raison d’être…
  • D’ailleurs, beaucoup de détails sont grotesques : par exemple, les méchants imbattables avec des capacités d’arts martiaux incroyables se font réduire en poussière par deux simples flics en moins de 10 minutes.
  • L’elfe qui est protégée tout au long du film, est une réplique inintéressante de Liloo (Le Cinquième Élément). Ça en est caricatural.
  • Les « brights » sont des êtres qui peuvent manipuler les baguettes magiques. Mais, on n’en sait pas plus. Ils n’ont pas de tangibilité.
  • Les rebondissements n’ont ni queue ni tête et les différentes catégories de méchants n’ont pas de saveur.

Je suis assez déçu car j’attendais de la qualité, pour mieux amener et faire connaître des univers tels que celui de Shadowrun, mais honnêtement, ça me fait plus honte qu’autre chose… Bright est un film à oublier.

Il y aura une suite. Dommage, ça n’arrangera vraisemblablement rien. Je suis assez inquiet de voir le fait que Netflix amène ce genre de contenu pour amener du contenu, sous la forme d’un « événement », pour le fait d’amener du contenu.

Auteur : guillaume

Qui suis-je ? Je fais des podcasts : sur la tech (Tech Café) et sur l'amélioration du quotidien (Relife). J'anime aussi un blog ainsi qu'un podcast personnel (La voix de Guillaume) avec une newsletter hebdomadaire.