Une traduction de wearable computing ?

On entend souvent parler de wearable computing ces derniers temps. Jawbone, Google Glass, Fitbit… Comment peut-on traduire cette expression anglaise en français ? Pour essayer d’y répondre, prenons tout d’abord un peu de recul…

On parle bien souvent d’objets connectés : des objets du quotidien qui sont reliés directement à internet. Un de mes premiers souvenirs, avec un vrai déclic, de ce type d’objet était la goutte Evian. L’idée consistait à vous mettre un petit appareil sur votre frigo. Lorsque vous l’activez, hop, une commande se déclenche directement sur internet pour vous livrer de votre eau. Je ne crois pas que cet accessoire ait vraiment percé. C’était surtout le concept qui était marquant.

Dernièrement, et de manière sensiblement différente, Amazon a même annoncé Amazon Dash : une télécommande qui vous permet de saisir des articles en scannant leur code-barre de chez vous, ou de dicter des produits frais. Cela vous constitue automatiquement une liste de courses sur Amazon Fresh (le service de livraison de produits alimentaires, disponible aux US).

Et puis, au-delà des objets connectés, ont commencé à fleurir des objets tels que des bracelets, des lunettes ou encore des montres. On les appelle les appareils de « wearable computing ». Comprenez en quelque sorte : « informatique à porter ». Evidemment, on le sent bien assez vite en lisant ces quelques lignes, il est assez difficile de traduire cette expression en français sans cela sonne creux.

Mais au fond, faut-il traduire ce terme ? Ma vision personnelle est que, dans le temps, et sans doute plus rapidement que l’on ne le pense, certains de ces objets ne seront plus déconnectés. Tous seront des appareils connectés, notamment le jour où leur autonomie sera satisfaisante sans pour autant transformer ces appareils en briques design.

Vous savez, ça me rappelle un peu l’époque où le wifi est apparu. Votre ordinateur était-il wifi ? C’est-à-dire, proposait-il cette fonction qui devenait indispensable ? Tellement indispensable qu’aujourd’hui, imaginez-vous un appareil informatique de type ordinateur, tablette ou PC, qui ne soit pas wifi ? Ca n’existe plus en effet. Et bien, je suis convaincu que demain (ou après-demain ?) les appareils à porter comme les bracelets, les montres ou les lunettes seront toutes informatisées. Evidemment, ce jour-là, on se rendra bien compte qu’il aura été inutile de parler de wearable computing. On parlera peut-être alors plutôt d’objets « bêtes », « déconnectés », ou d’objets « statiques » ?

Auteur : guillaume

Qui suis-je ? Je fais des podcasts : sur la tech (Tech Café) et sur l'amélioration du quotidien (Relife). J'anime aussi un blog ainsi qu'un podcast personnel (La voix de Guillaume) avec une newsletter hebdomadaire.

2 réflexions sur « Une traduction de wearable computing ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.